Yassine Benbarka

 


L'océan

Je vois les vagues
D'un long zigzag clair
Qui palpitent encore et encore
Une nuit on entendait la mer sans la voir
On dirait l'hiver
Parfois on s'y trompe
Cet océan me donne une bonne santé
Qui me revient après m'avoir quitté
La mer est comme une encre qui ne peut jamais tarir

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site