Jihane Hamdane

 

Mort incertaine

Stéphanie voyageuse de nuit
Un pupille d'or éclairait son chemin
Alors qu'elle n'était que petite fille
Elle attendait impatiemment qu'elle s'éteigne
Sa vie tel un manège de mensonges
Son cœur broyé par la souffrance
La mort de ses parents semblable à un fouet
L'avait trempée dans les marécages des regrets
Et la jeune fille espérant toujours oublier
S'égarait dans sa mémoire pareille à une sinistre forêt
Plongée dans un néant absolu
Le souffle lugubre de son âme pure
Brisait le silence ingénu
Ce monde tellement obscur
Jamais elle n'avait rêvé d'un futur
Seulement d'une paisible mort
Seulement d'apaiser sa blessure
Jamais elle ne voulait tel sort.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site